fév 07

Nouveauté à la jeune COOP

Bientôt sur le site. Cours de japonais par Alex Ouellet!!! À suivre!

mai 01

Reportage de TV Cogeco sur la Jeune COOP Manga

Ils sont passionnés de mangas et ont décidé de former une jeune coopérative! Voici la jeune coop Otaku du Paul-Hubert! Un reportage réalisé pour le compte de TV Cogeco

Journaliste: Marie-Josée Lavoie

Caméra: Denys Dubé

fév 29

Bakuman de Tsugumi Ohba et Takeshi Obata.

C’est un vrai combat. On se sent comme un boxeur qui, chaque semaine, doit monter sur le ring.

Oncle Mashiro. Bakuman

Il est délicat de parler de mangas dans un cadre scolaire. Pourquoi ? Disons simplement que les mangas ne jouissent pas d’une très très bonne réputation. Très souvent, on les associe à la violence, à l’hyper-sexualisation, à l’humour facile et au mauvais goût. Ce n’est pas complètement faux : il existe de tous les genres de mangas et certains répondent tout à fait à cette description stéréotypée. Vous devinez toutefois que ce ne sera pas de ce genre de mangas que traitera cette première critique sur le site de la Jeune Coop Otaku.

L’univers culturel du manga est incroyablement populaire en Asie et gagne de plus en plus d’adeptes en Europe et en Amérique du Nord. On dénombre aujourd’hui des centaines de millions de lecteurs de mangas partout dans le monde. Quel est le secret d’un tel engouement ? Sans pouvoir donner la recette exacte, on peut avancer que le dynamisme et l’efficacité du dessin, la richesse du scénario, la flexibilité du récit et la forme de la publication en feuilleton contribuent à attirer les lecteurs et à conserver leur intérêt.

Cependant, comme dans toutes industries culturelles, on peut retrouver de très bonnes comme de très mauvaises oeuvres. Pour vous éviter de sombrer dans le « côté obscur de la force » en lisant des « navets », je vous propose de découvrir une première série de mangas que j’ai trouvée vraiment très intéressante : Bakuman de Ohba et Obata (le duo à quoi on doit le célèbre Death Note). En savoir plus »